Ratka Lugumerski



Underground
© 2017 Ratka Lugumerski

Viewer -- change the resolution or background color.


DESCRIPTION COMPLETE DU PROJET

Dans mes oeuvres, j'explore la perception consciente du changement de l'environnement et la perception utilisant un "nouveau média". Nous savons que, dans le premier stade du mouvement avant-gardiste, cette cognition a poussé les Cubistes et les Dadaïstes à inclure des segments de ce remarquable nouveau monde dans leur "champ pictural": journaux, photographies et ensuite "films", etc... Voilà comment, "depuis le début" et à l'arrière des nouveaux médias sont mélangés et réduis, "ré-établis" en médias anciens tandis que les anciens construisent des ponts, des intersections différentes, des raccourcis entre les idiomes, les peintures et les circonstances nouvellement apparues. Voila comment j'arrive à différents symboles que je compose de façon complètement intuitive dans le concept d'un nouveau sens, souvent ironique quand il s'agit de méthodes contemporaines de production des désirs de l'homme d'aujourd'hui. Je suis intéressée par la psychologie et la sociologie, la transition du symbole en symptôme. Je trouve mon inspiration dans les journaux destinés aux femmes, aux hommes d'affaires et aux adolescents. La recherche et la réforme de ces magazines (comment rester en bonne santé, en forme, le shopping idéal, la séduction en trois étapes et assimilés) sont devenues des obsessions pour moi.
J'utilise des photos extraites de magazines qui appartiennent à la sphère du marketing précis et calculé et de la mode. J'essaye de révéler une manière d'utiliser l'art et la mode comme des moyens pour imposer certaines significations, en détruisant et en recomposant, je rends son sens à "l'autre coté". Je retourne à "ce qui est derrière". Ici, je bute sur l'inconscient, lyrique, stimulant mais en même temps, "campy", ironiquement bizarre. Mon inspiration vient également de Dada, Surréalisme, Pop, Collages, Mélange de médias et du Capitalisme transitionnel, Schizophrénie (l'écart entre le désir et la possibilité). Au travers des magazines, j'observe la société du spectacle et je la compare à la société dans laquelle je me trouve et dans laquelle je vis. En comparant les nouvelles sensationnelles, comiques ou tragiques, de chaque jour et en même temps en observant le "monde vu par les magazines populaires". J'arrive à la conclusion, qu'il n'y a pas de réalité immorale qui ne soit pas à priori divisée, jetée, et joyeusement entrelacée par les médias ("médiatisée"), placée de façon attractive et présentée comme "bonne" dans une vision marketing ainsi que turbulente, hyper-active, hyper-productive "Kitsch" ou "Trash".

En jouant avec le matériel visuel et les "significations" possible/impossible, la composition multi-couches est composée d'éléments d'absurdité extrême que j'extrais de l'environnement visuel. La méthode de destruction et re-composition de la photo-message (anecdote) me procure une séduisante possibilité de découverte, d'imagination, une distinction de différents fantasmes qui produisent des "machines passionnantes" dans l'esprit des observateurs (attirés dans le jeu contemporain qui montre l'image dans la fonction créatrice du désir-passion).
L'anecdote, que je recherche et qui est exposée par des images, est proche de l'atmosphère d'horreur fantastique ou de réalité bizarre, principalement inspirée par la domination d'un grand nombre d'images. De cette façon, j'essaye de construire un événement fortement contrasté entre la tromperie et contre la bêtise, la maladresse et la confusion. J'échange des structures photographiques de mode, lisses et projetées de façon méticuleuse, avec des interprétations tiraillées, engluées et par elles-même déplacées.
Le monde de la publicité possède aujourd'hui une illusion forte qui supplante la réalité quotidienne.
L'art permet à une position d'être le tailleur de votre propre histoire à l'intérieur de critères de valeurs imposés. Le but recherché n'est pas un changement du monde mais son acceptation et sa re-création.
Il est connu que la méthodologie post-moderne résume les facteurs caractéristiques: verbosité, imagination, mythologie, une "primitive" associée avec le populaire et l'urbain.

View database entry

Forums  |  Database  |  Artist List  |  Awards  |  Registration  |  Email  |  FAQ  |  Galleries  |  Directory  |  News  |  Home




Edit